Visiteurs Uniques

 

compteur html

La codification d’une carte est précise (détail, couleurs,…) et identique pour toutes les cartes. L’essentiel pour réussir une course est d’abord de savoir lire cette carte et de s’en servir le mieux possible. Il est donc indispensable de connaître les légendes et de savoir analyser la carte. Il faut réussir à imaginer, seulement à partir de la lecture de la carte (relief, éléments divers…), le terrain que l’on va rencontrer et cela le plus fidèlement possible. Sur une carte de Course d'Orientation, on trouve des informations de nature différente : la planimétrie, l'hydrographie, le relief, la végétation  ; chacunes associées à une couleur différente.

Le parcours que vous avez à réaliser figure en rose. Le triangle représente la zone de départ de course, les cercles numérotés les balises à rechercher et le double cercle l'arrivée. 

 

La lecture de la carte commence par celles de l'échelle et de l'équidistance. Elles vous indiqueront les distances à parcourir. Il vous faudra aussi situé le Nord. Il est symbolisé par une flêche bleue et  des lignes droites parallèles bleues. (non symbolisés sur l'exemple affiché)
 
Après cela, il ne vous reste plus qu'à apprendre les couleurs et  les symboles pour pouvoir vous repérer.
                     

L'échelle
 

Elle vous indiquera la  proportionnalité qui permet de passer des distances sur la carte aux distances réelles. Les cartes de course d'orientation ont une échelle variant du 1/2000ème au 1/20 000ème ; autrement dit 1 cm sur la carte représente de 20 à 200 m sur le terrain. Pour l'initiation on utilise des cartes d'échelle allant du 1/2000ème (1 cm sur la carte représente 20 m sur le terrain) au 1/5000è (1 cm sur la carte représente 50 m sur le terrain). Pour la compétition individuelle, les cartes sont le plus souvent au 1/10000ème et parfois (pour les circuits les plus longs) au 1/15000ème. Pour les raids d’orientation, les cartes sont au 1/20000ème.
 

L'équidistance
 

Elle vous indique les dénivellés. C'est la différence d'altitude entre 2 courbes de niveau. L'équidistance est comprise entre 2,50 m et 10 m selon la carte. Les courbes de niveau sont symbolisées par les traits marrons sur la carte.

 


Le Relief

En marron, sur les cartes : courbes de niveau maîtresse, secondaire, abrupt, colline, butte, fossé, talus, ravin, trou, dépression, fossé sec...

 


La Planimétrie

En noir, sur les cartes :
- les éléments rapportés ou construits par l'homme : chemin, route, sentier, construction, clôture, mur, ligne électrique, voie ferrée, objet particulier,...

- les éléments rocheux : rocher, falaise, pierrier, grotte, sol rocailleux...

 


L'Hydrographie

En bleu, sur les cartes : lac, étang, marais, rivière, ruisseau, captage, source, puit, fossé humide... 

 


La Végétation
 

De blanc à vert foncé en passant par le jaune : selon sa pénétrabilité, la forêt est représentée du blanc (forêt où l'on court aisément) au vert plus ou moins foncé (vert foncé : forêt quasi impénétrable). On parle de vert 1, vert 2 et vert 3. Les parties non boisées sont de couleur jaune. Ce sont les cultures, les friches ou bien les clairières.

 

Document à télécharger, à imprimer si besoin pour parfaire vos connaissances sur la lecture de carte.